PRESENTATION DU PROJET

Sylvain Cordeau pratiquant éclairé des voyages en canoë se propose de nous emmener à la rencontre de la Loire, appelé aussi Fleuve Royal, d’une façon originale, puisque c’est à contre courant à la pagaie à bord de son canoë qu’il a décidé de côtoyer ce fleuve dans son intégralité.
De St Nazaire au Mont Gerbier de Jonc, tel sera l'itinéraire suivi. La Loire, dernier fleuve sauvage d’Europe, véritable réservoir floristique et faunistique, symbolise encore la fougue et la sauvagerie d’un cours d’eau non domestiqué et classé au patrimoine de l’Unesco.

lundi 29 octobre 2007

LE BILAN DE SYLVAIN CORDEAU : 62 jours

Bonjour à tous,

Depuis le 22 octobre à 12h00, l’aventure est terminée.
Il m’aura fallut 62 jours pour réaliser environ 980 km.
La navigation a été un vrai régal, chaque jour était différent. Ce qui était valable un jour ne l’était pas le lendemain. Les rencontres avec les pêcheurs, promeneurs très nombreuses mais trop furtives majoritairement. La faune très présente par endroit m’a laissé de bons souvenirs pour ce qui est de la flore elle m’était déjà familière.

La partie pédestre a été assez agréable à partir du moment où j’ai pu m’évader dans la campagne et quitter la départementale à partir de Coubon. Là enfin j’ai pu apprécier des endroits calmes et d’une fabuleuse beauté. Doucement je me suis rapprocher de mon but le mont Gerbier de Jonc sans trop m’écarter de notre Loire pouvant ainsi continuer mes observations qui ont conforté les précédentes.
Comment peut on appeler la Loire dernier fleuve sauvage ?
A environ 4 kilomètres des premières gouttes j’ai déjà trouvé des poubelles qui venait d’être jeté par-dessus le pont !!

Les truites se font rares et le manque d’eau très préoccupant d’après les riverains.
Dès les premiers kilomètres de sa course vers l’océan l’eau de celle-ci est stoppée par des barrages et envoyée dans la vallée du Rhône via l’Ardèche pour l’eau potable, l’électricité et les canoës. Il en va ainsi jusqu’à Nevers où elle retrouve son affluent majeur l’Allier avec qui elle doit enfin respirer malgré les barrages des centrales nucléaires.

Je n’ai pu apprécier que 4 nuits totalement indemnes de cette coupole orange de l’éclairage abusif des villes et monuments.
Après cette amertume quant à l’appellation de ce fleuve je dois dire que la Loire reste un formidable terrain de jeu pour l’initiation au canoë de grande randonnée et les difficultés artificielles sont de bons entraînement aux portages.
Pour que cette Loire reste et devienne un endroit encore plus unique nous devons nous battre pour que toutes ces pollutions qu’elles soient visuelles ou chimiques s’amenuisent et disparaissent.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont aidé de près où de loin pour que ce projet soit un succès.

Un grand merci à mon équipe Aurélie Bortone pour la logistique et les prises de vues ; à Sébastien Pandolfi qui malgré une charge de travail importante a pris du temps pour mettre en ligne textes et photos, pour vous puissiez suivre mon aventure le plus souvent possible.

Merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages de soutiens.
Mille excuses à ceux qui auraient voulu me rencontrer où qui auraient voulu faire un bout de chemin avec moi, une prochaine fois peut être.

Une autre aventure m’attend, celle du livre maintenant pour le printemps 2008.

Vive le canoë, vive la Loire

Sportivement,

Sylvain Cordeau

1 commentaire:

Monitor LCD a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Monitor de LCD, I hope you enjoy. The address is http://monitor-de-lcd.blogspot.com. A hug.